• Andrit

Emile Driant alias Capitaine Danrit : le « Jules Verne militaire » (Theatrum Belli, 22 février 2016)

Mis à jour : 27 mars 2018



"Avec le Centenaire de la Grande Guerre, les grandes figures du conflit sont progressivement mises en avant par les historiens et les médias. Une figure méconnue est en train d’être mise en valeur, celle du lieutenant-colonel Emile Driant, mort bravement au combat, jour pour jour, le 22 février 1916 à la tête des 56e et 59e bataillons de Chasseurs, au bois des Caures, au déclenchement de la grande bataille de Verdun. De ses 1200 chasseurs, seuls une centaine survivront à cette attaque.

Ce qui est encore moins connu est qu’Emile Driant fut le gendre du général Boulanger et un écrivain prolixe en récits d’anticipation politique et de guerre sous le pseudonyme de Capitaine DANRIT. Ami de Paul Déroulède et de Maurice Barrès, réputé pour son franc-parler, politiquement conservateur, catholique, anti-maçon (il crée la Ligue antimaçonique en 1904 suite au scandale de l’Affaire des Fiches) Driant est bloqué dans l’avancement de sa carrière militaire malgré de brillants états de services. A 50 ans, il quitte l’armée fin 1905 pour entrer en politique et défendre l’institution comme parlementaire. Il reprendra du service en 1914 comme lieutenant-colonel en conservant son mandat de député.

Entretien avec les Editions Gribeauval qui ont décidé de rééditer L'Invasion noire du Capitaine Danrit


L'article complet sur le site Theatrum Belli


ME SUIVRE

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Google+ Icône sociale

© 2018 par Emile DRIANT. Créé avec Wix.com