L'AVIATEUR DU PACIFIQUE

Résumé

Avec L'Aviateur du Pacifique, Danrit fait preuve d'un certain talent visionnaire : il imagine, en effet, en 1910, un conflit majeur entre les Etats-Unis et le Japon; ce dernier déclenchant une attaque surprise sur une base américaine dans les îles Midway, qui rappelle celle qui aura lieu trente ans plus tard sur Pearl Harbour. Danrit met en avant le rôle majeur que l'armée aérienne sera amenée à jouer dans les batailles navales futures, et entrevoit même l'utilisation du porte-avions, en faisant décoller l'aéronef du héros à partir d'un navire de guerre. ​

 

Alors que menace un conflit entre le Japon et les Etats-Unis, un jeune ingénieur aérostier français, Maurice Rimbaut, est chargé de livrer un dirigeable aux Américains, sur l’Île de Midway, en plein cœur du Pacifique. Mais, au cours du voyage, le navire qui les transporte est torpillé par surprise. Naufragé, Maurice Rimbaut réussit néanmoins à gagner l’île, assiégée par les Japonais et totalement isolée car les câbles sous-marins du téléphone ont été détruits. En quelques jours, grâce à des plans qu’il portait sur lui, les américains lui construisent un avion rudimentaire. Il peut alors, au terme d’un vol d’une trentaine d’heures et au prix de diverses péripéties, parcourir  les 4 000 kilomètres qui séparent l’île de la côte Ouest des Etats-Unis pour donner l’alerte et demander de secourir Midway. « Le président des Etats-Unis, dans un message flétrissant la perfidie et la traîtrise japonaises, annonça au peuple américain que l’état de guerre existait depuis six jours entre l’Amérique et le Japon… » La flotte américaine arrive à la rescousse et libère les îles Hawai avant de poursuivre vers le Japon pour la dernière bataille.

Editions

L'Aviateur du Pacigique a d'abord été publié en feuilleton dans Le Journal des Voyages du 17 octobre 1909 au 10 juillet 1910.

Il sera édité en parallèle, dès octobre 1909 dans une belle édition d'étrenne, au format in-8°, par Flammarion.

Puis, en 1910, une édition brochée et plus bon marché sera proposée au format in-16°.

L'Aviateur du Pacifique a connu deux traductions et éditions étrangères:

- En Hollandais: De Vliegmachine Van Den Stillen Oceaan (Amsterdam, 1909);

- En Polonais: Czlowiek-Ptak (Varsovie, 1912);

- En Espagnol: El Aviador del Pacifico (Mexico, 1912)

1/6

Dédicaces

" Aux officiers qui ont jalonné de leurs corps le rude chemin de la conquête de l’espace.

Au Capitaine FERBER, tué le 22 sept. 1909 par son aéroplane

Au Capitaine MARCHAL – au Lieutenant CHAURE Aux Adjudants VINCENOT et REAU morts le 25 sept. 1909 sous les débris du dirigeable République.

Hommage d’un camarade ! "

Commandant DRIANT - 1910

ME SUIVRE

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Google+ Icône sociale

© 2018 par Emile DRIANT. Créé avec Wix.com