ORDRE DU TZAR

Résumé

Ordre du Tzar raconte la périlleuse mission d'un officier russe, De Samarcande à Lhassa, dans le style de Michel Strogoff.

Les Anglais voulant s'emparer du Tibet, une colonne russe est envoyée à Lhassa pour placer cette région sous protection du Tzar. Course contre la montre pour arriver le premier, enlèvement du Dalaï-Lama, sauvetages en ballon, romance impossible entre un simple officier et une princesse russe, ce roman a de quoi tenir le lecteur en haleine. Danrit s'appuie sur l'intérêt de l'époque pour tout ce qui touche à la Russie, notamment en raison du renforcement de l'alliance franco-russe, à la suite du protocole de 1901.

 

Le général Kritschine commande une puissant colonne en Asie centrale. Il reçoit pour mission d’effectuer un raid de 1400 kilomètres vers le sud, à travers les massifs montagneux impressionnants de la région du « Toit du monde », pour devancer une force britannique venant des Indes, qui a l’intention de s’emparer de Lhassa, capitale du Dalaï Lama, chef religieux et politique du Tibet, afin de  contraindre celui-ci à s’allier à l’Empire britannique. Les Russes bénéficient de l’appui du dirigeable « La France » que le gouvernement français met à sa disposition avec son équipage, dans le cadre de la fraternité d’armes franco-russe. Le commandant russe pourra également bénéficier d’une récente invention : le télégraphe sans fil. L’aventure est, comme souvent dans l’œuvre de Danrit l’occasion d’une idylle amoureuse entre un jeune officier russe, le capitaine Karlow, d’origine populaire, et Xénia, une belle aristocrate russe, fille du diplomate accompagnant la mission. Parvenu sur place avec une légère avant-garde, entouré de traîtres et d’espions, menacé par la force britannique qui s’approche de Lhassa, le capitaine Karlow découvre que l’ordre secret du Tzar qui lui a été remis à son départ, lui intime l’ordre d’emmener le Dalaï Lama plutôt que de le laisser tomber entre les mains des Anglais. Protégée par le dirigeable français, la petite colonne tente de rejoindre le gros de la troupe, mais doit se réfugier sur une montagne où elle découvre des traces du passage de Gengis Khan, sept cents ans auparavant. C’est l’occasion, pour Danrit, au moment où le Japon vient de déclarer la guerre à la Russie, de souligner le rôle de la Russie dans la protection de l’Europe contre les peuples d’Asie. Encerclé et risquant de tomber aux mains de l’ennemi, le capitaine Karlow reçoit, par le télégraphe sans fil, un nouvel ordre du tzar : emmener le Dalaï Lama à bord du dirigeable.  En raison du manque de place à bord de l’appareil, Karlow est confronté au dilemme de devoir abandonner sur place celle qu’il aime, au moment où celle-ci lui avoue elle aussi son amour. Finalement, la colonne du général Kritschine parvient enfin à Lhassa et en chasse les Anglais. Le Dalaï Lama rejoint son peuple par la voie des airs. Le capitaine Karlow reçoit le titre de comte en remerciement de la réussite de sa mission. Et Xénia est autorisée par son père à épouser le jeune officier. Le dirigeable « La France » regagne son pays, après fait la démonstration de la part prépondérante que devrait prendre la puissance aérienne. Tandis que l’Angleterre est contrainte de laisser à la Russie la prédominance en Asie. 

Editions

Ordre du Tzar a été édité comme livre d'étrenne, au format in-8°, par Le Petit Journal en 1904.

IL sera ensuite édité par Flammarion dans une édition brochée, au format in-18°, puis, au même format, dans la collection Bibliothèque des Jeunes.

1/3

Dédicaces

Dédicace à nos frères d'armes de l'Armée Russe

"A NOS FRERES D’ARMES DE L’ARMEE RUSSE

Dans les épreuves comme dans les triomphes."

Commandant DRIANT, du 1er Bataillon de Chasseurs à pieds - 1904-05

Illustrations

C'est Georges Dutriac qui produit les illustrations d'Ordre du Tzar, reprises dans l'ensemble des différentes éditions.

ME SUIVRE

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Google+ Icône sociale

© 2018 par Emile DRIANT. Créé avec Wix.com