ROBINSONS SOUS-MARINS

Résumé

C'est le récit, d'une grande intensité dramatique, de la survie de deux hommes prisonniers dans un sous-marin naufragé au fond de la baie de Bizerte. Le livre est inspiré de faits réels : le naufrage du sous-marin « Farfadet », le 6 juillet 1905, et du sous-marin « Le Lutin », le 16 octobre 1906, dans des conditions identiques et au même endroit. Danrit y met en scène ses propres enfants qui joueront un rôle décisif dans le sauvetage des deux rescapés. ​

 

Avec la complicité de l’un de ses amis, qui commande le sous-marin « Libellule », un officier de l’armée de terre participe à une plongée dans la rade de Bizerte. Mais, à la suite d’une défaillance mécanique, le submersible se trouve bloqué par cinquante mètres de fond. Deux hommes seulement survivent : le narrateur et un matelot. Manquant de vivres et peu à peu privés d’air, ils connaissent de terribles moments, que Danrit évoque avec un terrible réalisme. Il faudra l’intervention de moyens importants pour parvenir enfin à délivrer les deux hommes. Mais c’est grâce à une jeune fille, Marie-Thérèse, et à son frère Georges, tous deux enfants d’un certain Commandant D…., que la Libellule a pu être repérée et sauvée. A l’aube de l’emploi du submersible, Danrit n’hésite pas à décrire dans le détail la terrible agonie que connaîtront de nombreux marins, glorifiant ainsi leur engagement au service d’une arme difficile, dans laquelle il voit toutes les possibilités pour les guerres futures.

Editions

Les Robinsons sous-marins sont probablement le roman de Danrit qui a connu le plus d'éditions et le plus grand nombre de tirages, probablement plus de 125 000 exemplaires.

 

Robinsons Sous-marins a d'abord été publié en feuilleton dans Le Journal des Voyages, du 20 octobre 1907 au 26 avril 1908, avec des illustrations de Georges Dutriac.

L'ouvrage sera ensuite édité dans très belle édition d'étrenne à reliure rouge, au format in-8°, chez Flammarion, dès novembre 1907.

Il sera aussi publié dans une édition brochée, au format in-18°, et sous la forme d'un fascicule dans une collection illustrée, toujours par Flammarion.

Après-guerre, les Robinsons Sous-marins connaîtront de nouvelles éditions sous différents formats.

En 1950, une version légèrement abrégée sera éditée par Flammarion, avec des illustrations originales de Christian Mathelot.

Les Robinsons sous-marins connaîtront un nombre important de traductions et d'éditions à l'étranger

- En Allemagne: Die Gefangenen des Meeres (Kiel, 1909)

- En Angleterre: The Sunken Submarine (Londres, 1910)

- En Croatie: Zarobljenici Mora (Zagreb)

- Aux Etats-unis: The Sunken Submarine (Boston, 1912)

- En Hollande: De Schipbreuk van de Libellule (Utrecht)

- En Bohème (Tchéquie): Podmorsti Robinsoni (Prague)

1/16

Dédicaces

Dédicace à ses deux plus jeunes fils

"A mes deux plus jeunes fils, RAOUL et ROBERT,

avec l’espoir que dans l’âme de l’un d’eux surgira la vocation du marin".

1908

Distinctions

Distinctions :

- Ouvrage couronné par l'Académie Française (Prix Sobrier-Arnould, 1908)

Illustrations

C'est Georges Dutriac qui a assuré les illustrations des principales éditions. J. Marin assurera celles de la Guerre maritime et sous-marine, et Christian Mathelot celles de l'édition abrégée de 1950.

ME SUIVRE

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Google+ Icône sociale

© 2018 par Emile DRIANT. Créé avec Wix.com